Comment un capitaine de l’US Navy a révolutionné la performance d’un équipage

Ecrit par| Business & Law

“At its core is the belief that we can all be leaders and, in fact, it’s best when we all are leaders. […] we all have what it takes, and we all need to use our leadership abilities in every aspect of our work life.” – L. David Marquet

L.David Marquet est un ancien commandant du sous-marin nucléaire USS Santa Fe dans l’US Navy. Quand il a assumé le commandement de ce sous-marin, celui-ci était au bas du classement de l’US Navy en termes de performances. En l’espace de quelques mois, il a réussi à le faire grimper au 1er rang !

Pour cela il a adopté un style de leadership comme il n’y en avait pas dans l’armée américaine à cette époque-là. Il l’appelle l’approche Leader-Leader.

Encore beaucoup d’entreprises sont obnubilées par les résultats immédiats. Cependant, la nouvelle approche managériale prônée par les penseurs contemporains est concentrée sur le long-terme. Elle consiste à inciter la réflexion et la prise de responsabilité dans les relations de chacun des collaborateurs.

Voici les clés principales pour débloquer le potentiel énorme dont M. Marquet a tiré profit.

Il faut être constamment curieux et à la recherche du savoir. Cela demande une certaine humilité, mais également un professionnalisme important de la part de chaque personne, en particulier les managers. Sans volonté d’amélioration, les chances de succès tendent à être nulles.

Une autre clé : prendre des risques. Ceci est lié à une prise de responsabilité totale et inconditionnelle. Sans cela, la prise de risque ne peut pas être entreprise. Il s’agit ici pour les leaders d’un organisme d’accepter de résister mentalement et émotionnellement à la perte de contrôle et à l’endossement de toute la responsabilité.

Une autre qualité des excellents leaders est la capacité à écouter. C’est ce qui va permettre de prendre les bonnes décisions. Écouter permet d’acquérir les informations nécessaires dans leur entièreté. C’est ensuite que l’on peut prendre la parole et corriger le cap pris par l’entreprise. Cette capacité a aussi l’effet secondaire de mettre en valeur l’opinion de ses collaborateurs.

Au fond, l’approche est concentrée sur l’accomplissement de tâches plutôt que l’évitement des erreurs inhérentes à l’accomplissement de ces-dites tâches. Cet évitement mène en réalité vers un fiasco. Se concentrer sur l’exécution est finalement la voie nécessaire à prendre pour atteindre l’excellence dans son domaine.

Cet article est inspiré du livre Turn the ship around de L. David Marquet.  N’hésitez pas à le consulter ! Il est plein de leçons applicables dans la gestion d’une entreprise.

Alexis Daroussos

Last modified: 21 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *