Comment Gookers vous fait gagner du temps d’attente à la pause déjeuner

Ecrit par| Sciences & Technologies

Si je te parle de Gookers, ça te dit quelque chose ? Tu as sûrement dû voir un de leurs flyers affiché devant une cafet ou restaurant du campus. Ça tombe bien car à l’occasion de la start-up day du Forum EPFL je suis passée les voir à leur stand et ils m’ont expliqué leur concept. Voici l’interview de Baptiste Mommer, un des co-fondateurs.

Jeanne: Qu’est ce que Gookers ?

Baptiste Mommer : Gookers sont deux applications (Gookers et Gookers Pro) pour les gens souhaitant commander des plats à l’emporter que ce soit par faute de temps ou manque de passion de se mettre en cuisine après une rude journée. Nos apps sont la rencontre presque parfaite entre Tinder, Uber et AirBnB : tu te connectes et tu vois les plats les plus proches en ce moment. Une fois que tu as choisi ton plat, reste plus qu’à le commander, en un clic. Le paiement par carte de crédit est intégré dans l’App.

De l’autre côté, le vendeur reçoit sur son App GookersPro, une notification lui signalant la commande.
En un clic il peut l’accepter ou la refuser. A la suite de ce simple « swip », l’algorithme contenu dans l’app génère automatiquement une notification sur le téléphone de l’acheteur lui signalant son numéro de commande et l’heure à laquelle le plat doit être récupéré.
Dans notre app, nous référençons tous les types d’offreurs de plat à l’emporter que ce soient des restaurants, des foodtrucks, des cafeterias , des boulangeries et même des individuels.

 

« Tu te connectes et tu vois les plats les plus proches en ce moment »

J : Depuis combien de temps le projet existe-t-il?

B : Ce projet existe depuis bientôt une année et demie. Depuis deux mois, nous comptabilisons plus de 600 utilisateurs de l’App Gookers et quelques quinze points de vente sur le Campus pour environ 30 commandes par jour. Nous sommes actuellement dans la phase de sortie du campus avec en ligne de mire des villes comme Lausanne et Genève où l’expansion va bon train avec plusieurs dizaines de Sellers (GookersPro) et potentiellement des milliers d’utilisateurs de l’App Gookers (Buyers).
L’avenir nous révèlera si notre concept plaira hors campus ou pas.

 

« Nous comptabilisons plus de 600 utilisateurs et quelques quinze points de ventes sur le Campus »

J : Et pour les prix, y a-t-il la possibilité de déterminer une fourchette ?

B : Pour les prix, nous ne faisons rien ou presque. A savoir que les sellers n’ont pas le droit d’afficher leur plats sur l’app à un prix supérieur que celui pratiqué sur leur propre carte. Ces derniers s’étendent pour l’instant dans une fourchette allant de 5 à 25 CHF.

J : Quelle a été la plus grande difficulté dans  ce projet?

B : La plus grande difficulté a été de trouver le meilleur canal de communication afin de toucher le public cible avec des moyens limités. Une bonne comm et de bons résultats ne se résument pas au simple fait d’avoir des moyens suffisants voire importants. Il faut trouver le meilleur canal de communication à travers une solution parfois innovante ou en dehors des standards afin de toucher le public cible.  

C’est l’un des défis majeurs que nous nous efforçons de relever à savoir ; faire passer le message que notre App Gookers est un vrai plus pour les personnes à cours de temps le midi  et/ou qui n’ont plus la passion de cuisiner après une longue journée de travail.

J : Et comment vous allez faire ça ?

B : Tout d’abord avec une présence de plus en plus marquée sur les réseaux sociaux au travers d’un digital marketing ciblé sur nos objectifs à court et moyen termes. C’est à dire que nous accompagnons ces mesures au travers d’une présence croissante dans les villes l’affichage aux arrêts de bus, lignes de bus et métro (le m1 en ce moment), d’événements programmés en guise de lancement dans les villes visées et d’une résonance dans les médias (radio, journaux et télévision) suisses.


Pour bien finir l’article, voici leur Mannequin Challenge :

 

Jeanne Chaverot

Last modified: 24 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *