Interview de David Delmi, fondateur de HARDAH

Ecrit par| Vrac

HARDAH est une web-startup lancée au milieu de cette année par David Delmi, ancien étudiant de HEC Lausanne. La version bêta 1.0 de HARDAH sort mercredi 9 décembre 2015. L’interview ci-dessous vous permettra d’en savoir plus sur cette startup prometteuse !

 

PB : Bonjour David, tu es le fondateur de HARDAH, pourrais-tu commencer par nous présenter ton parcours ? 

DD : Je viens de finir mon Bachelor de management à HEC Lausanne, que j’ai fait en 3 ans, et à la base je voulais travailler pour une durée de 3 ans dans une banque privée avant de faire un MBA aux Etats-Unis. J’avais la proposition de stage, tout était bon, mais après avoir eu une idée début février j’ai décidé de remettre en cause mon parcours et de me lancer dans l’entrepreneuriat.

PB : Pourrais-tu nous présenter ta startup HARDAH ?

DD : HARDAH est une plateforme web organisant internet de manière élégante. C’est à dire que tu peux trier tous tes sites depuis n’importe quel ordinateur et n’importe quel moteur de recherche : avec HARDAH tu construis donc ta propre page. C’est en quelque sorte l’équivalent d’une bibliothèque pour ton internet.

PB : Et concernant l’équipe travaillant sur la startup …

DD : Nous sommes en tout sept personnes : trois étudiants en master informatique à l’EPFL, deux étudiants d’HEC Lausanne et une personne qui vient de finir son master en marketing à Imperial College.

PB : Et comment l’idée t’est-elle venue ?

DD : Alors l’idée m’est venue en janvier/février pendant que je surfais sur mon portable et je me suis dis « pourquoi on ne surferait pas sur nos ordinateurs comme on le fait sur nos téléphones portables ». En effet j’ai constaté que nous surfions de manière répétitive depuis quinze ans sur les ordinateurs et je me suis alors dis que l’on pouvait réellement innover sur ce point. Je voulais donc créer quelque chose d’entièrement nouveau, un concept innovant et pas seulement une fonctionnalité innovante.

PB : Et de manière générale, quelle est ta vision de l’entrepreneuriat ?

DD : Je considère que l’entrepreneuriat n’est pas une science mais plutôt un art avec un peu de science. Il ne faut pas suivre des lignes préétablis, il faut réellement faire en sorte que ton produit soit innovant. On peut utiliser des méthodes comme le business model canevas ou encore suivre des cours sur l’entrepreneuriat mais il faut aussi laisser une part de créativité et sortir de sa zone de confort.

PB : Et concernant tes partenariats …

DD : Nous avons un partenariat avec l’EPFL qui nous permet d’avoir accès à la Forge de l’Innovation Park, ainsi qu’avec HEC Lausanne et bientôt un grand partenariat en vue avec les HES-SO. Dans le domaine médiatique nous avons beaucoup de contacts avec la RTS, Bilan et plusieurs autres journaux et associations comme Innovation Time.

PB : Et quel est ta vision de l’avenir ?

DD : J’espère qu’il sera beau et que HARDAH ira loin, et pourquoi pas être le prochain « Google Suisse » ! Ce que je souhaite vraiment c’est que le prochain Google soit Suisse, qu’il soit lancé par des étudiants soutenus par le système éducatif Suisse. Je veux montrer qu’il est possible lancer son projet en Suisse et que l’on a pas besoin d’aller à la Silicon Valley pour réaliser cela. D’autant plus que nous avons beaucoup de personnes compétentes en Suisse grâce à son système éducatif performant. Donc pour l’avenir je souhaite bien évidemment qu’Hardah réussisse et que l’on s’exporte rapidement à l’international. L’année 2016 s’annonce rempli de challenges !

 

Last modified: 8 décembre 2015

2 Responses to :
Interview de David Delmi, fondateur de HARDAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *