L’interview: Wiine.Me SA

Ecrit par| Vrac

L’idée en deux mots

Wiine.Me offre chaque mois la livraison d’une sélection de deux ou trois bouteilles de vin de toute l’Europe choisies par des sommeliers, ainsi que des cours de dégustation en ligne adaptés aux vins reçus.

L’entrepreneur

De 2006 à 2010, Timothee Bardet a fait un Master en Management, entrepreneuriat et innovation ainsi qu’un master de finance à l’école de management de Grenoble. Il lance sa première startup à 18 ans, durant sa première année à l’université, avec des amis programmeurs qui avaient besoin de ses connaissances commerciales pour concrétiser leur idée. Après une année, il se voit forcé d’abandonner ce projet au profit de ses études.

Il commence sa carrière professionnelle comme trader à la Société Generale, où il travaillera durant un an avant de travailler 6 mois pour des fonds d’investissement.

Il lance sa deuxième startup, une plateforme virtuelle de vente d’objets de luxe, mais il la quittera faute d’avoir pu s’entendre sur la stratégie avec ses associés. Il travaille ensuite 2 ans comme directeur business et développement pour Wisekey.

Début 2013, il décèle une opportunité dans le marché de vente de vin en ligne. Quelques hésitations, une étude de marché et deux semaines plus tard, UP-TO-WINE naît. Il fusionnera rapidement avec Wiine.Me, un bourgeon de Seedstars qui offre le même service que UP-TO-WINE. Après deux années de croissance, Wiine.Me lance Wine Academy, qui propose à ses clients des cours de dégustation de vin en ligne, liés aux bouteilles reçues.

Quelques chiffres

  • Equipe initiale: 2 cofondateurs
  • Equipe aujourd’hui: 2 cofondateurs, 6 employés en suisse et 2 en Allemagne
  • Travail moyen initial: 20h/jour, 7 jours par semaine durant les 6 premiers mois, environ 15h/jour, 7 jours sur 7 pour les 18 mois suivants
  • Travail moyen aujourd’hui: 13h/jour, 5 jours par semaine
  • Salaire moyen durant 2 ans et demie: 1000.-/mois
  • Budget initial: 100’000 francs, financés par des fonds propres et Seedstars
  • 1ère date clef: 2 mois, le premier client

L’entrepreneuriat pour Timothee Bardet

Pour certaines personnes, entreprendre est un besoin. Chaque journée est pleine de découvertes, on est constamment challengé par les défis de la création d’une entreprise! Il n’y a pas de routine, aucun jour ne se ressemble, la seule activité récurrente est de répondre aux mails.

De pars le manque d’effectifs et de fonds, l’entrepreneur est, de facto, son propre employé, effectuant tous les métiers présents dans une entreprise. On peut comparer un entrepreneur à un chat, il vit 7 vies en une, en occupant de multiples casquettes.

Sa vision du risque: All in, tout ce qu’on peut perdre est son argent, la seule règle d’or est de ne pas s’endetter!

Sa plus grosse peur: Décevoir la confiance que ses employés ont en lui.

Ses 3 Conseils

  1. Financer un maximum son entreprise soi-même. Si la part empruntée est trop grande, on a le sentiment de ne pas être propriétaire de l’entreprise… On n’est pas entrepreneur pour travailler pour quelqu’un d’autre et le fruit de l’immense travail nécessaire pour faire croître une entreprise doit revenir à celui qui l’a fourni!
  2. Avoir quelqu’un d’externe pour questionner les décisions prises. Un entrepreneur a trop souvent la tête dans le guidon et un point de vue neutre peut s’avérer extrêmement précieux.
  3. Vendre est la priorité numéro 1, chercher à faire entrer de l’argent au plus vite! Sans ventes on ne sait pas comment le client réagit au produit et dans quelle direction continuer.

W.G.

Feel entrepreneurship

Sources: interview avec Timothee Bardet, CEO de Wiine.Me SA

Last modified: 17 novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *