Légumes Perchés, une nouvelle manière de concevoir l’agriculture

Ecrit par| Evènements passés

Des membres de notre équipe, invités par Légumes Perchés, se sont rendus à l’inauguration de la serre aquaponique. À cette occasion nous avons notamment découvert les principes d’un nouveau système de culture, l’aquaponie, favorisant la croissance de plantes, dans le respect total de l’environnement. Suite à cet événement, nous avons par ailleurs eu la possibilité de rencontrer Thomas Verduyn, l’un des co-fondateurs et président de l’association.

Des débuts jusqu’aux derniers projets

Après s’être reprochés pendant longtemps l’impact écologique de leurs modes de vie, trois amis, Mélodie Rey, Thomas Verduyn et Nicolas Vos ont décidé de passer à l’action. Ils ont cherché un moyen simple, efficace et accessible qui motiverait les personnes à contribuer au développement durable. La solution à ce dilemme sera trouvée à la source de la chaîne alimentaire: la culture des légumes.

Ainsi en janvier 2018, ils ont fondé l’association Légumes Perchés. Leur objectif principal est de développer et promouvoir l’agriculture urbaine. Un concept encore peu connu, qui ouvre cependant de nouvelles pistes de réflexion sur des techniques d’agriculture innovantes; tout en rattachant l’individu à la base de son alimentation, et en produisant des aliments savoureux.

Aujourd’hui l’association a grandi et dispose de plusieurs champs dispersés dans la région de l’ouest lausannois, qui lui permettent de concrétiser ses nombreux projets. Une équipe passionnée et compétente, composée en majorité d’étudiants de l’UNIL et de l’EPFL, suit tout au long de l’année l’évolution des plantes, et cherche à répondre au mieux à leurs besoins.

La serre aquaponique

Benoît Frund, vice-récteur Durabilité et Campus, avec Thomas Verduyn, président de Légumes Perchés

Après environ un an d’attente, nécessaire pour obtenir les diverses autorisations, cet ambitieux projet a enfin vu le jour. De quoi rendre fière l’équipe de Légumes Perchés, qui s’est énormément investie pour la réalisation de cette serre. Dans une ambiance amicale et chaleureuse, les membres de l’association nous ont dans un premier temps présenté cette nouvelle technique de culture des plantes. Et par la suite nous avons pu faire un tour à l’intérieur de la serre, pour regarder de près tous le mécanismes qui font fonctionner ce système.

L’aquaponie est un mode de culture issu de l’union de l’aquaculture et le de l’hydroponie. Le premier correspondant à l’élevage d’organismes (notamment des poissons) en milieu aquatique, le second se rapportant à la culture de plantes réalisée sur un substrat enrichi. En bref, l’aquaponie crée un écosystème dans lequel les déchets des poissons sont utilisés comme engrais pour les plantes, qui à leur tour purifient l’eau.

Cette méthode comporte de nombreux avantages comparé à l’agriculture traditionnelle. Elle permet, entre autres, de consommer moins d’eau, de résoudre la problématique des déjections engendrées par les poissons et de limiter l’utilisation de produits chimiques. La réelle question vers laquelle va dorénavant se tourner l’équipe de Légumes Perchés, est de savoir si cet écosystème est réalisable à plus grande échelle.

Un lien à rétablir

Dans une société où l’on ignore souvent l’origine de ce qui finit dans nos assiettes, Légumes Perchés cherche à “ramener l’agriculture au sein des communautés urbaines”. Une relation aussi superficielle entre les citoyens et leur alimentation découle probablement du confort garanti par les grandes surfaces, qui nous offrent toutes sortes de produits en tout temps.

De manière générale, on devrait tous être plus aptes à comprendre que, selon les saisons, les quantités offertes peuvent varier. Une récolte maigre est généralement due aux contraintes de la nature, et pas à celles du producteur. Faire passer ce message est le but principal d’un des projets majeurs de Légumes Perchés: “de la graine à l’assiette”. Celui-ci vise à faire parcourir à des personnes de tout âge, le processus de production des légumes. De la plantation, jusqu’au moment de la dégustation, lorsque les gens découvrent le goût des produits hyperlocaux.

Pour finir, ce qui a spécialement marqué notre équipe lors de l’événement organisé par Légumes Perchés, a été leur grande ouverture d’esprit. Certes ils mettent en place des techniques d’agriculture durable, mais ils se montrent toutefois communicatifs avec les producteurs conventionnels. Et c’est vraisemblablement à travers une collaboration entre les différents types d’agriculture qu’on pourra enfin se nourrir en respectant les équilibres de notre planète.

Filippo Costa

Last modified: 5 juin 2019

One Response to :
Légumes Perchés, une nouvelle manière de concevoir l’agriculture

  1. Jeanne Chaverot dit :

    Super article! Ca fait penser au projet des “serres intérieures” d’étudiants de l’EPFL. Les premières serres sont en train d’être installées dans les escaliers de l’Esplanade à l’EPFL ça pourrait être intéressant de voir les next steps de ces projets 🙂
    (ref: https://www.epfl.ch/about/sustainability/wp-content/uploads/2019/04/1_EPFL_CAULYS.pdf)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *