Semaine de l’entrepreneuriat: Entrepreneur lunch & Allure Sauvage

À l’occasion de la semaine de l’entrepreneuriat (SDE), organisé par l’association HEC Espace Entreprise et l’AIESEC, les étudiants ont eu la possibilité de s’inscrire pour participer à l’entrepreneur «lunch» du 11 au 14 mars 2019 à l’Université de Lausanne (UNIL).

Le principe ? Rencontrer des entrepreneurs dans un cadre informel autour d’un repas. Pour cette édition, il a été donné la possibilité d’interagir avec les jeunes acteurs suivants de l’économie suisse: Bobiskuit, Tomplay, Raw-lab, Allure Sauvage et Sthenos Movement. L’objectif de cet évènement: profiter de cette proximité pour répondre à tous types de questions relatives à l’entrepreneuriat. On y entend des questions du type :  pourquoi êtes-vous devenus entrepreneur ? Quels ont été vos défis les plus difficiles ? Cela en vaut-il le coup ? Ainsi que toutes autres questions sorties de l’esprit créatif d’un étudiant.

À cette occasion, l’équipe d’Innovation Time a pu approfondir le parcours de l’entrepreneuse Natacha Reymond d’Allure Sauvage : fraîchement diplômée de l’école hôtelière de Lausanne et après une expérience chez L’Oréal, elle a développé une sensibilité particulière pour les problèmes d’environnement. Natacha s’est ainsi questionnée sur cet aspect à travers l’industrie de la mode sans trouver satisfaction. C’est ainsi qu’elle a créé une marque de sac à main fabriquée principalement  avec du Pinatex, matière noble végétale pouvant servir de remplacement au cuir animal. À travers ce projet, Natacha essaie de sensibiliser un marché conventionnellement peu attentif aux soucis de l’environnement durable et de l’égalité féminine.

Actuellement étudiante, Natacha ne s’est jamais donné l’étiquette d’entrepreneuse ; elle avait seulement un projet de côté. C’est seulement lorsque son projet a pris de l’ampleur, en récoltant des fonds et en s’associant à une étudiante de l’ECAL, qu’elle s’est identifiée telle quelle. Cela en vaut-il la peine ? Elle répond avec confort qu’il n’est effectivement pas facile de développer un projet de son côté mais que l’apprentissage et les bénéfices ressortis sont importants. Même si l’aventure s’arrête un jour pour quelconque raison, c’est gratifiant. Après une heure de dialogue intense, l’événement s’arrête mais ce ne sera que pour laisser place, plus tard, à d’autres rencontres durant la semaine de l’entrepreneuriat.

Si VOUS souhaitez également rencontrer des jeunes entrepreneurs autour d’un repas informel, ne loupez surtout pas la prochaine édition !  C’est une belle occasion de s’enrichir à travers l’expérience des autres.

Santi Légeret

Last modified: 9 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *