Qu’est-ce qu’une levée de fonds?

Ecrit par| Innovation Time Lausanne

Lorsque l’entrepreneur se lance, qu’il trouvé son idée innovante et qu’il ose s’aventurer dans le monde de la start-up, il possède rarement les fonds nécessaires pour mener à bien son projet. Afin de permettre à son entreprise de rémunérer ses employés et de s’agrandir, il doit donc procéder à une levée de fonds s’il ne veut pas prendre le risque de s’endetter.

 

 

La levée de fonds est l’étape durant laquelle l’entrepreneur trouve des investisseurs et leur présente son idée afin de les motiver à acheter des parts de son entreprise au meilleur prix.
Les investisseurs deviendront donc actionnaires et auront des droits de décision vis à vis du développement de l’entreprise, généralement proportionnels à leurs parts. C’est alors une étape capitale, car sans elle il ne pourra pas continuer son projet et devra probablement abandonner l’idée en laquelle il croyait tant. Il est cependant primordial de se poser les bonnes questions avant de soumettre son dossier.

Ai-je réellement besoin de cet argent?
Quel pourcentage de mon entreprise suis-je prêt à céder?
Quelles exigences de sortie vais-je proposer aux actionnaires?”

Une fois sûr de lui, l’entrepreneur doit trouver des investisseurs potentiels et leur proposer un prix de vente.

La principale difficulté rencontrée est l’évaluation de la valeur de l’entreprise. Combien vaut une start-up innovante sur laquelle ont travaillé sans rémunération quelques personnes durant une année, et quel est son potentiel de croissance? La réponse à cette question étant subjective et difficile à déterminer, des experts extérieurs à la société, pourront procéder à une valorisation de la start-up. Leur travail consistera ensuite à défendre cette valorisation auprès des investisseurs et à maximiser la valeur de la vente.
La valorisation d’une entreprise se fait principalement selon la méthode des DCF (Discounted Cash Flows), méthode élaborée suivant le principe que la valeur d’une société dépend essentiellement des entrées d’argent que les actionnaires recevront au cours des prochaines années. Elle se base donc sur un calcul traduisant l’idée intuitive que la start-up vaut ce qu’elle rapporte. La formule donnant la valeur de l’entreprise est la suivante:

▪ n est le nombre d’années qui vont être prises en compte. Ce nombre est souvent compris entre 4 et 6 ans.
▪ La somme fait varier l’indice i de 1 à n.
▪ Ci sont les entrées d’argent pour les actionnaires à l’année i.
▪ VF est la valeur terminale de l’entreprise.
▪ K représente la rentabilité estimée de l’entreprise. Pour une société, elle varie entre 15 et 20 %. Cependant cette valeur peut être supérieure pour une start-up.
Afin d’appliquer cette méthode, il est donc nécessaire et d’avoir estimé ces différents paramètres et d’avoir établi son business plan. Viendra ensuite l’heure de pitcher votre levée de fonds devant les investisseurs*. Ces derniers valideront ou non la valorisation et négocieront le pouvoir de décision que leur apporteront leurs parts.

Comment faire un bon pitch?


Références:

▪ http://www.fusacq.com/buzz/qu-est-ce-que-la-valorisation-par-les-dcf-dans-quel-cas-peut-on-l-utiliser-a19161.html
▪ http://start.ecap-partner.com/levee-de-fonds/valorisation-startup/

Yoann Moret

Last modified: 30 août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *