Retour sur la semaine de l’entrepreneuriat 2019 à Genève

La semaine mondiale de l’entrepreneuriat s’est déroulée à Genève du 18 au 23 novembre pour la neuvième année consécutive. A cette occasion, l’Université de Genève s’est mobilisée aux côtés de nombreux partenaires et associations pour offrir aux étudiants une multitude de conférences consacrées à l’entrepreneuriat.

La Global Entrepreneurship Week (GEW), événement mondial dans plus de 160 pays sur le thème de la création d’entreprises, a lieu chaque année et ce depuis neuf ans à Genève. Son but: donner le goût d’entreprendre au plus grand nombre et fédérer au niveau mondial les initiatives éparses visant à encourager la création d’entreprises. Comme tous les ans, “Libérez vos idées” sera le thème qui guidera les événements organisés pour l’occasion (conférences, tables rondes, ateliers, témoignages, etc.). Vous êtes étudiants et aimeriez savoir comment maximiser ses chances de réussite quand on est entrepreneur ? Un mois après l’événement, Innovation Time revient sur cette semaine pour souligner les conseils centraux qui répondront à vos question sous forme de points clés.

7 raisons pour lesquelles vous devriez lancer votre start-up pendant vos études

Cette session a été animée par Léo et Justin Cornut, tous deux fondateurs de CRNT Digital (une agence de marketing digital) et étudiants de l’Université de Genève. Ils ont mis en lumière sept raisons principales pour lesquelles vous devriez créer votre start-up pendant vos études: 

  • Vous êtes jeunes et libres
  • Vous êtes créatifs
  • Vous maîtrisez parfaitement les nouveautés
  • Vous évoluez dans un environnement stimulant à l’université
  • Vous aurez ainsi l’occasion de concrétiser votre apprentissage
  • Vous vous démarquez
  • Vous êtes habiles et possédez des qualités que les anciens du travail n’ont pas 
Que se passe-t-il dans la tête d’un entrepreneur ? 

Cette conférence s’est présentée sous la forme d’une discussion entre quatre fondateurs et fondatrices de start-ups: Matthieu Salvy (Tremplin), Anne-Julie Béroud (La Corde à Linge), Frédéric Tatu (Bike Express) et Pierrine Bah (Barky Sarl). Ils ont partagé leur expérience dans le milieu entrepreneurial et ont donné leurs conseils pour les étudiants qui aimeraient se lancer et fonder leur propre start-up : 

  • S’entourer des personnes compétentes 
  • Etudier bien son marché 
  • Ne pas sous-estimer l’aspect économique  
  • Être persévérant
Créer son entreprise à Genève 

Dédiée aux personnes désirant créer leur entreprise à Genève, cette conférence a proposé un aperçu structuré des différentes étapes à suivre pour y arriver. En plus de cela, les organismes de soutien à la création d’entreprise ont aussi été présentés. C’est Kustrim Reka, attaché au développement économique auprès du canton de Genève, qui s’est chargé de la présentation devant un public très informé et compétent. Les étapes clés du processus de création d’entreprise relevées sont donc les suivantes: 

  • Bien rédiger son business plan.
  • Choisir la forme juridique adéquate.
  • Prévoir la comptabilité en anticipant les questions de financement, de fiscalité et d’imposition liés à son activité future.
What do successful start-ups have in common ? 

Cette conférence a été animée par Priscilla Sarnau, chargée de Marketing & Communication chez Venture, le leader suisse de l’organisation d’une compétition entre start-ups. Outre ses conseils pour remporter la compétition, elle a également présenté certains des points communs qui existent entre les start-ups ayant réussi à percer: 

  • Elles ont développé un produit qui répond à un problème particulier.
  • Elles ont commercialisé leur produit au bon moment.
  • Elles ont une très bonne connaissance de leur public et de leur business.
  • Leurs fondateurs ont fait preuve d’audace, de persévérance et de flexibilité. 
FuckUp Night 

La FuckUp Night fait son retour à la GEW pour la 4ème année consécutive dans une ambiance décontractée. Ce mouvement international dirigé localement par Réginald Bien-Aimée se base sur un concept simple: dédramatiser l’échec professionnel pour en faire une force. Ce sont, dans cette optique, les mauvais choix qui conduisent aux bons. Mais la culture de l’échec n’est pas encore courante en Suisse, à l’inverse des États-Unis où celle-ci devient même une condition d’embauche pour certaines entreprises. Trois entrepreneurs ont explicité des raisons de leur échec:

  • Une mauvaise étude du marché. (Omar Bawa)
  • Le manque d’épanouissement: Un projet sain nécessite d’autre motif que l’argent. (Soraya Francisco)
  • Le stress: savoir ce qu’il représente et savoir le gérer. (Julien Lepetit)
  • Manque de sommeil: Respecter nos temps de régénération. Ne pas se laisser hanter par la productivité. Il faut savoir dire stop ! (Julien Lepetit)
L’université, les étudiant.e.s et l’entrepreneuriat

Innovation Time Genève, l’association étudiante en charge de la rédaction de l’article ici-présent, a elle aussi eu l’occasion d’organiser sa propre conférence. A travers les présentations de trois intervenants, elle a lancé le débat sur la cohésion entre le monde entrepreneurial et celui de la vie estudiantine, ainsi que sur les différentes opportunités qui en résultent. Les conseils avancés par ces derniers sont les suivants:

  • (1) Apprendre à “pitcher” son projet, (2) Garder un esprit ouvert (3) et surtout prendre du plaisir: If it ain’t fun, it ain’t worth it. (Réginald Bien-Aimé, Innova Swiss Proptech SA, premier intervenant de la soirée)
  • (1) Problem solving: apprendre à faire face et à résoudre tout type de problème,  (2) Fail fast: tester l’idée le plus rapidement possible et (3) Fake it ‘till you make it: garder un esprit de tentative plutôt qu’attendre que quelque chose arrive (Ary Jmor, Sirop, second intervenant)
  • (1) L’importance des croyances partagées par les membres d’une entreprise pour la réussite de son activité et (2) garder l’oeil ouvert: “C’est toujours parti d’une idée, d’une rencontre.” (Vincent Keller, Caulys SA, le troisième intervenant)

 

 

Par Coralie Prost, Eloïse Azzola, Jonathan Martin et Romain Briffaz

Last modified: 14 avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *