Productivité dans le cas d'Elon Musk

La routine de pro : le cas d’Albert Einstein.

La routine n’a rien de compliqué, des gestes simples pour une meilleure productivité. Tout ce dont vous avez besoin pour booster votre cerveau grâce à ses conseils !

” Si tu fais toujours ce que tu as l’habitude de faire, tu récolteras ce que tu as toujours récolté” Albert Einstein

En grand passionné de son domaine, Albert Einstein est souvent nommé comme le plus grand scientifique de son époque et ce ne sont pas tous les accomplissements et découvertes qu’il a fait durant sa vie qui contrediront le génie qu’il était. En effet, on pourrait s’attendre à une routine stricte et relativement épuisante. Seulement, ce n’est pas du tout sa réalité, du moins ce n’est pas le mode de vie qu’il a choisi. En effet, le scientifique de génie était orienté sur deux choses simples et basiques: son cerveau et ses siestes.

Des habitudes personnelles : la concentration à tout prix 

Albert Einstein accordait beaucoup d’importance à ses pensées. Faire abstraction de tous les problèmes lui permettait d’être loin de toutes distractions. C’est l’une des raisons pour laquelle il ne portait pas de chaussette. Toutes les choses que son cerveau n’appréciait pas, il les bannissait de son quotidien sous peine de ne pas pouvoir continuer de travailler. Trouver des activités qui puissent le mettre dans un état de concentration était primordial ! Cela passe par les séances de violon ou faire des châteaux de cartes pour se concentrer juste avant de résoudre des problèmes.

 

Dormir et faire du sport : le jour et la nuit ! 

Une bonne nuit de sommeil et une activité physique quotidienne sont sûrement le meilleur conseil qu’un médecin puisse donner. Albert Einstein dormait jusqu’à 10 heures par jour et ses siestes étaient régulières durant la journée. D’ailleurs il les faisait avec une cuillère de métal dans la main qui tombait sur un bol s’il venait à s’endormir. Ces temps de repos servaient à deux choses: se reposer et rêver. En effet, le scientifique avoue avoir trouvé certaines formules durant ses rêves. Chose assez fréquente chez les génies.

Si Albert Einstein aimait dormir, ce n’était pas le cas pour le sport mais il considérait ses promenades comme sacrées. Chaque jour, il allait marcher dans le but de stimuler son activité cérébrale et développer un style de pensée différent. Lors de ses longues marches, il laissait son imagination divaguer constamment. Le savant en revenait avec une capacité à résoudre des problèmes différents. Il accordait un effet similaire à ses siestes, une stimulation du cerveau liée aux cycles du sommeil qu’Albert Einstein connaissait et utilisait pour amplifier ses capacités cérébrales.

 

“We cannot solve our problems with the same thinking we used when we created them”                         Albert Einstein

 

La clé du succès : une vie routinière

Einstein répétait sa routine tous les jours. Il marchait après le déjeuner, il travaillait après la sieste et sa vie minimaliste rendait sa routine très pauvre en action. Cependant, il ne faut pas oublier que toute ses actions et ses habitudes étaient dans le but d’amplifier sa créativité et de raisonner de manières différentes. Les longues heures à dormir, les promenades, les siestes, le violon étaient pour lui une manière de stimuler son activité cérébrale. Le physicien avait encore d’autres habitudes qui répondent à ses besoins cérébraux, comme fumer des cigares pour se détendre ou manger des pâtes blanches, source de sucre lent. En adaptant son cerveau à une routine simple, il dépensait moins d’énergie et perdait moins de temps à penser à des choses futiles du quotidien.

 

Le mot de la fin : la routine au service de la créativité

Einstein vivait humblement tout en comblant ses besoins. Toutes les actions qu’il a mises en place étaient prédestinées à ne pas interrompre sa concentration et à augmenter ses capacités intellectuelles. S’accorder du temps que l’on pense improductif, comme les siestes ou les promenades, est simplement le conseil le plus important pour produire de la qualité. Implémentez une routine pour ne pas embêter le cerveau avec des bêtises puis donnez du temps à ne pas produire dans votre routine pour rester créatif car votre cerveau a besoin de vous pour continuer à innover.

 Thomas Meier

Innovation Time Genève

logo Innovation Time Genève

Last modified: 22 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *