Make my mask : un masque customisé pour vos cheveux

Make my Mask, une startup spécialisée dans les masques et traitements capillaires naturels, aux principes nobles. Parler de cheveux et de cuir chevelu peut sembler superficiel, mais ce n’est pas vraiment le cas. Il s’agit d’un marché très rentable, des marques célèbres dans le domaine réalisent des chiffres d’affaires faramineux, nous parlons de milliards d’euros par année.

 

Lancement de sa Startup!

Après sa grossesse, la perte massive de ses cheveux a incité Julie Pernet à créer ses propres masques capillaires adaptés aux besoins de ses cheveux. C’est là que l’idée de créer Make my Mask a pris forme. Elle a conçu quelque chose qui n’existait pas sur le marché, en réponse à son propre besoin. Deux ans de long travail en « sous-marin » et la conjonction de deux emplois ont permis à cette entreprise de naître. 

 

Mais qui est Julie Pernet, la fondatrice de Make my Mask ? 

Julie est une jeune femme titulaire d’un doctorat en pharmacolgie, mais surtout maman de deux petites filles qui, avant de se lancer dans le monde de l’entreprenariat, a travaillé pendant presque une décennie dans l’industrie pharmaceutique. Julie nous déclare que l’avantage de créer sa propre entreprise est que l’on peut y intégrer toutes les valeurs qui nous tiennent à cœur, dans son cas la durabilité et l’écoresponsabilité.

 

Son idée : un masque pour le cuir chevelu

“Quand on arrose une plante, on arrose ses racines, pas ses feuilles. ” Selon Julie Pernet, le même principe s’applique aux cheveux. C’est pourquoi Make My Mask se concentre principalement sur le traitement du cuir chevelu. Ces masques ont réponse à tous les problèmes capillaires, que ce soit la perte de cheveux, les cuirs chevelus gras ou encore les pellicules. Ils apportent également force, volume et éclat à la chevelure. Le secret de ces masques réside dans leur composition complètement naturelle à base de racines de plantes et d’huile essentielles, utilisées en tant que tel par des femmes en Inde et au Moyen-Orient depuis des millénaires. 

 

Produits entièrement customisables grâce à un algorithme!

Sur le site internet, nous pouvons faire notre diagnostic capillaire grâce à un questionnaire ciblé qui permet à chacun d’avoir son propre masque adapté aux besoins de son cheveu. Les masques sont à concevoir soi-même, avec le kit qu’on reçoit à la maison. Ils s’appliquent directement sur le cuir chevelu pendant environ 15 minutes, et puis, se lavent avec le shampooing de la marque, pour plus d’effets.

 

Un produit durable

Les produits sont emballés dans du papier complètement recyclable et sont composés uniquement de principes actifs pour une empreinte carbone réduite. Le tout est produit entre la Suisse et la France, équitablement et en donnant du travail à des personnes handicapées. 

 

Les défis à relever

Pour faire grandir une entreprise, il faut investir du temps, être dévoué et passionné par ce que l’on fait, mais il faut surtout de l’argent. D’après Julie Pernet, la plus grande difficulté à laquelle nous sommes confrontés en tant que femme entrepreneur développant des produits essentiellement pour des femmes, est liée à la recherche d’investisseurs. Trouver des créditeurs en étant une femme est plus difficile que pour un individu de sexe masculin.  Les fonds sont très souvent, ou presque toujours, alloués par des hommes qui ont généralement très peu d’intérêt pour les produits capillaires. Alors quand une femme seule se présente et demande des investissements, ces derniers sont encore plus réticents dans l’allocation de fonds. Malheureusement, c’est encore une réalité dans notre pays en 2021.

 

Importance du réseau

Julie nous explique l’importance d’un réseau lorsqu’on se lance dans le monde de l’entrepreneuriat, d’autant plus si on est une femme entrepreneur. La solidarité féminine existe selon Julie, qui en a fait l’expérience lorsqu’elle faisait partie d’une communauté de femmes, la « Meraki community », qui malheureusement n’existe plus. Cette association lui a permis de se créer un réseau avec différentes femmes entrepreneures et ainsi d’échanger du savoir et des contacts. Dans le monde de l’entrepreneuriat, les challenges ne manquent jamais. En cas de besoin, Julie Pernet savait qu’elle pouvait toujours s’appuyer sur cette communauté. Un développement accru de ses compétences ainsi qu’un avancement plus rapide face aux adversités correspond à ce que des communautés comme Meraki peuvent offrir. 

Julia  Zeder et Lisa Rusconi

logo Innovation Time Genève

Last modified: 17 décembre 2021

One Response to :
Make my mask : un masque customisé pour vos cheveux

  1. Saïd BOUARI dit :

    Créer une entreprise qui répond à un besoin qu’on a eu personnellement est une belle façon de se lancer. Nombre d’entrepreneur.e.s réussi.e.s sont justement dans cette logique. C’est le cas d’Elom Musk qui a crée Space X et rêve d’être enterré sur Mars.
    Merci de nous montre que même à petite échelle, c’est une bonne logique.
    Belle article.
    Félicitations au duo Lisa et Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

pakarwin s68bet s68bet desa88 desa88 saldobet saldobet menara188 menara188 menara188 kota188 kota188 senior188 menaraplay gala288 pegasus188 pakarwin s68bet desa88 menara188 slot server taiwan slot server singapore slot depo 10k slot luar negeri slot server thailand slot server taiwan slot server rusia slot via dana slot server thailand slot server thailand slot server luar slot server vietnam slot server mexico slot server kamboja idn live slot gacor slot thailand slot dana live draw hk