Sterilux : Des outils propres, partout

Ecrit par| Sciences & Technologies

Le rêve de stériliser les outils chirurgicaux pour toutes les opérations dans le monde n’a jamais été aussi réel. Stérilux promet une stérilisation facile et à moindre coût.

C’est en septembre 2017 que, pour la première fois, SteriLux a démontré l’efficacité de son système de stéilisation dans le cadre d’une mission humanitaire au Cameroun. Quelques jours après, nous avons eu la chance de les interviewer au Start-Up Day du Forum EPFL.

This is a revolution

SteriLux est en passe de révolutionner le monde de la stérilisation dans les pays émergents. Le système STEROX, composé de la station principale SteriBase et de containers SteriBox, permet de stériliser des instruments chirurgicaux en l’espace de 6 heures. Léger, alimenté par une batterie de voiture, il se distingue de ses concurrents par sa mobilité et ses faibles besoins en eau et en électricité. “Avec notre machine, il faut 5 ml d’eau pour compléter un cycle de stérilisation”, nous partage Achille Othenin-Girard, responsable qualité, « alors que nos concurrents utilisant des autoclaves ont besoin de chauffer plusieurs dizaines de litres d’eau, ce qui représente un besoin en énergie trop important pour des contextes où ces ressources sont rares et précieuses “. Selon eux, le système STEROX peut atteindre des cadences de stérilisation équivalents aux autoclaves d’une grande infrastructure sanitaire comme le CHUV.

SteriLux est une entreprise initialement partie des travaux de recherche de Marc Spaltenstein sur la stérilisation à l’ozone. Diplômé de l’EPFL en Sciences de la Vie, il fonde la startup avec Lucas Meyer, diplômé en Génie Mécanique, et Michael Settler, lui aussi des Sciences de la vie. Aujourd’hui, ils travaillent sur le système STEROX pour aider les pays émergents, mais aussi sur le système LUNA, une version plus petite de stérilisation automatisée visant d’autres marchés tels que les vétérinaires, les dentistes ou encore les tatoueurs.

Dernière étape

La prochaine étape sera en début d’année 2018. “ Nous avons nos audits pour le marquage CE, afin de pouvoir commencer les ventes“. Ce marquage européen, visible sur tous les produits, est la preuve que le produit est conforme aux exigences. Un test particulièrement ardu à passer pour les start-ups du domaine médical. “Vu qu’on touche au vivant, on n’a pas le droit à l’erreur. Dans une opération, s’il y a une infection, l’issue peut être fatale.” Depuis Pasteur, le milieu de la stérilisation n’a jamais été aussi fertile.

Last modified: 28 novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *