Conférence « From developping to scaling up innovative social businesses at the base of the pyramid » à Tech4Dev !

Voici la troisième journée à Tech4Dev. Après un bon café je me rends à la conférence intitulée : « From developping to scaling up innovative social businesses at the base of the pyramid » organisée par la fondation Antenna. Premier réflexe : taper sur le moteur de recherche de mon smartphone « antenna foundation », et la première phrase que je lis est : « Antenna Technologies est une fondation suisse engagée dans la recherche scientifique et la diffusion de solutions technologiques, médicales et économiques pour répondre aux besoins essentiels des communautés les plus vulnérables ». Assez cool comme concept !
Je m’installe dans la salle de la conférence. Avec environ 80 chaises la salle se remplit assez vite. Les deux modérateurs de la conférence, Grégoire Castella et Jérôme Voillat, introduisent alors le sujet par une pyramide des revenus :

Comme vous avez pu le constater avec le titre de la conférence, le segment qui nous intéresse aujourd’hui est … le bas de la pyramide ! Cohérent pour une présentation de la fondation Antenna donc.
Quatre conférenciers pour quatre terrains différents parleront aujourd’hui : Jon Sumanik-Leary de l’Université de Loughborough, Joel Jeanloz de l’African Solar Generation et OOLUX S.A. , Saad Rehan Khan de Pakoswiss Technologies Ltd et Sanghamitra Misra de « Development Alternatives » (India).
Dans cet article je vais vous détailler les points qui m’ont le plus marqué dans cette conférence.

Une des remarques que j’ai le plus entendu est surement : « le produit doit répondre à un besoin de l’utilisateur ». En effet pour vendre un produit aux personnes ayant des revenus faibles (« base of the pyramide »), il faut qu’il apporte une réelle valeur. Un aspect important a été présenté par Joel Jeanloz : son entreprise vend des panneaux solaires aux particuliers dans les villages africains où il n’y a presque pas d’électricité, or il se trouve qu’une part importante de ses clients achètent ses panneaux solaires non pas pour eux-mêmes mais pour pouvoir gagner de l’argent : leur achat est un investissement. Enfaite ces personnes gagnent de l’argent en vendant des boissons et de la nourriture lors des diffusions télévisées, rendues possible grâce à l’énergie solaire qu’ils ont avec les panneaux !
Le conférencier nous rappelle d’ailleurs un point clé : l’électricité n’est pas essentielle pour la plupart des personnes du bas de la pyramide, ils peuvent s’en passer (car ils ont vécu ainsi).

Une autre remarque qui m’a marqué concerne la juridiction des pays où vivent les personnes de ce bas de la pyramide : il y a des lois qui sont parfois bien faites mais qui sont inapplicables en pratique. Exemple : il existe des pays Africains qui exonèrent d’impôts l’énergie solaire, pourtant il est très difficile pour une entreprise d’aboutir à la fin de ces démarches. Explication : pour obtenir cette exonération il faut d’abord signer un papier au commissariat local puis l’amener au ministère des affaires, retourner au poste local pour enfin rendre ce papier au ministère chargé des taxes ! Un casse-tête juridique qui, en pratique, n’aboutit quasiment jamais.
Sans compter qu’à cela s’ajoute tous les problèmes logistiques dus aux manques d’infrastructures, à la difficulté de trouver des personnes locales fiables ou encore à la corruption très courante dans la société.

Enfin un des derniers points clés a été expliqué par Saad Rehan : son entreprise réalise l’assainissement de l’eau par chlorination afin de lutter contre les maladies transmises par les eaux mauvaises au Pakistan. Pour lui, une des barrières les plus difficiles à surmonter fut de changer l’image « chimique » des produits que son entreprise utilisait pour rendre l’eau potable et de créer un produit correspondant aux coutumes locales. Pour cela il a collaboré avec des artisans locaux afin de réaliser un design simple de son dispositif et aboutir à un produit facile à utiliser. Collaboration et adaptation au marché local sont donc deux aspects clés pour réussir à vendre le produit.

Last modified: 1 mars 2017

0 Responses to :
Conférence « From developping to scaling up innovative social businesses at the base of the pyramid » à Tech4Dev !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *