Innovation dans le sport, se laisser prendre au jeu !

Entrepreneurs, il faut sauver le soldat sédentaire ! Alors que les coachs privés ne manquent pas à l’appel, il est possible d’innover dans le sport à condition d’avoir plusieurs cordes à son arc. Pour mieux comprendre les enjeux de ce secteur, zoom à Genève sur Yann Bernardini et sa société de conseil en activité sportive, BY Sport Consulting.

Comment prendre le match par le bon bout ?

Aujourd’hui, les entrepreneurs du sport font face à une demande considérable de la population genevoise qui aspire à fuir la paresse. Du CrossFit à l’ergonomie des postes de travail, les effets salutaires d’une activité physique régulière sur la santé sont multiples et donnent ainsi l’opportunité aux futurs entrepreneurs de répondre à cette demande. Comment bien y répondre ? Par une offre de services diversifiés ! C’est en tout cas la promesse faite par BY Sport Consulting, un exemple local fondé en novembre 2015.

Qu’il s’agisse d’athlètes confirmés ou amateurs, d’entreprises privées ou de collectivités publiques, tous ces acteurs peuvent s’adresser à cette société qui repose sur cinq piliers. Le bien-être/remise en forme et la préparation physique offrent des entraînements sportifs avec la participation de préparateurs physique. Le pilier conseils se dévoue principalement à l’optimisation des structures et objectifs de clubs ou associations grâce à des diagnostics pointus. En quatrième lieu vient le sport en entreprise qui singularise les bienfaits de la coopération professionnelle en dehors d’un contexte hiérarchisé. Enfin, le pilier novateur concerne les aménagements urbains et sportifs. Il s’agit d’intégrer une activité physique et sportive au sein de nouveaux projets immobiliers, tels que les quartiers d’habitation, afin d’inciter la population à mieux se mouvoir. Parmi les collaborations menées par BY Sport Consulting, on compte les entités suivantes : l’équipe nationale suisse de tchoukball, l’École Hôtelière de Genève, FC Grenoble Rugby, une école privée à Genève, FC Servette, Jeunesse+Sport Genève, les Communes de Lancy et Plan-les-Ouates, la Fondation Gilbert Facchinetti et l’Association Neuchâteloise de Football.

Éviter de cirer le banc

Sportif amateur passionné et employé à temps partiel dans le secteur public, Yann Bernardini (fondateur et président de BY Sport Consulting) a pu compter sur ses diverses expériences pour savoir où agir. Lorsqu’il repense aux organisations sportives, par exemple, il apporte la précision suivante :

« Ce sont des acteurs importants du marché futur de l’activité physique et sportive à savoir qu’ils répondent à une demande des individus qui y adhèrent, mais il y a un gros potentiel d’améliorations de structure, d’objectifs, et de mise en place de philosophie à l’intérieur des clubs et des associations sportives ».

Bien qu’attrayant, se lancer dans l’entreprenariat sportif peut parfois s’apparenter à un chemin semé d’embûches. Au-delà des obstacles courants tels que la lourdeur administrative et la disposition de temps, Yann Bernardini rappelle l’importance de la communication afin de mieux se faire connaître dans un secteur qui regroupe une diversité de compétences et de tarifications du côté de l’offre :

« Dans le domaine de la préparation physique, il y a des personnes qui sortent avec un diplôme obtenu en trois mois et d’autres qui sortent avec un doctorat en physiologie de l’effort ».

Comment donc remédier à tous ces obstacles et éviter d’entrer dans un marché saturé ? En misant sur l’étude de marché car elle permettra à la fois de présenter un projet mûri, mais aussi de signer plusieurs mandats !

Marquer depuis la zone de vérité

Rien ne remplace donc l’étude de marché, surtout lorsque l’offre est plus forte que la demande. Partant de ce constat, Yann Bernardini se souvient avoir fait face à deux options : être actif dans un secteur déjà fortement sollicité au prix de devoir être le meilleur, ou alors, trouver un marché de niche et miser sur une plus-value. En constatant le nombre croissant de projets immobiliers sortant de terre à Genève, le second choix lui semblait donc plus opportun :

« Ce marché est principalement occupé par des architectes, un peu par les paysagistes, mais il est très peu occupé par des personnes qui possèdent à la fois une maîtrise en sciences du mouvement et médecine du sport, et un complément d’étude en géographie et environnement ».

Pour BY Sport Consulting, la collaboration entre ces différents acteurs a porté ses fruits avec la proposition d’un aménagement de parcours sportif et didactique intergénérationnel dans les projets immobiliers de La Chapelle (Lancy) et Les Sciers (Plan-les-Ouates).

Avec une population qui aspire à être toujours plus active, les administrations publiques ont aussi un rôle à jouer dans le développement de ces innovations urbaines. Comme le souligne Yann Bernardini :

« Le facteur santé est très important dans notre société. On le voit avec le coronavirus aujourd’hui : les gens peuvent se trouver confinés chez eux, il faut donc savoir se réinventer et proposer de nouvelles choses ».

Le tournant

Les cinq piliers de BY Sport Consulting symbolisent ainsi l’efficacité d’une prise de conscience globale. Parvenir à créer une synergie entre des collaborateurs qui apportent des compétences et des connaissances différentes augmente les chances de réussite dans une industrie où les barrières à l’entrée sont basses. Au tour de Yann Bernardini de conclure sur une note positive :

« Il faut être le chef d’orchestre de sa propre vie. Aux futurs entrepreneurs du sport, allez-y, lancez-vous, mais prenez le temps de bien réfléchir à un projet solide où vous vous engagerez sans compter. Il faut surtout croire en soi donc, croyez en vous » !

Last modified: 29 juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *