LEDsafari - Innovation Time
Le créateur de LEDsafari au Xgrant program

LEDsafari

Ecrit par| Sciences & Technologies

Le DIY (Do It Yourself, ou fais le toi-même) est un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur. A l’occasion du XGrant Program mis en place par la VPI (Vice-Présidence pour l’Innovation) de l’EPFL, nous avons rencontré Govinda Upadhyay, le fondateur de LEDsafari. Cette start-up de technologie éducative allie DIY et innovation durable.

Le principe

Le produit vendu par LEDsafari est une lampe à assembler soi-même alimentée par un panneau solaire. Une plateforme en ligne permet de comprendre l’assemblage et le fonctionnement de la lampe. Les concepts électriques y sont expliqués et aucune connaissance préalable n’est requise. D’autres kits sont également disponibles. Ils permettent de construire sa lampe à détecteurs et même son propre chargeur de téléphones portables solaire.

Le commencement
Students in Rwanda learning to build there solar lamps

Students in Rwanda learning to build there solar lamps

Govinda Upadhyay a fait son master à Eindhoven, aux Pays-Bas. Il y a étudié les problèmes d’électrification (installation d’électricité) dans les pays en voie de développement. A cette occasion, il est allé en Afrique et a identifié deux grands problèmes : la technologie n’était pas adaptée et les habitants ne la comprenaient pas. « En fait, les infrastructures solaires ne fonctionnent plus après une année car il n’y pas de maintenance »  souligne M. Upadhyay. Il leur fallait donc une façon d’apprendre  à l’aide d’une technologie qui soit adaptée. « Les gens aiment raconter des histoires, leur culture est basée là-dessus. Ils aiment aussi construire de nouvelles choses, c’est important pour eux. Cela leur donne l’impression d’être des héros. »

La situation actuelle
Students learning about solar on LEDsafari solar App

Students learning about solar on LEDsafari solar App

Et le concept fonctionne. En une année seulement, LEDsafari s’est implanté dans 24 pays et est aujourd’hui utilisé par 50’000 consommateurs. Après avoir commencé son doctorat à l’EPFL, Govinda Upadhyay a pu intégrer l’accélérateur EdCollider et profiter du savoir faire et du réseau de l’école. Il a alors décidé d’étendre son projet aux enfants suisses et européens car il trouvait nécessaire d’éduquer la future génération de régions où l’on consomme trois fois plus d’électricité que l’être humain moyen. Au-delà des bancs d’écoles, il cible également les parents pour qu’ils en fassent profiter leurs enfants. En effet, un étudiant passe en moyenne 50% de son temps à la maison et, une fois sensibilisé aux problèmes environnementaux, il aura une vision bien plus durable que nous. La compagnie se développe ainsi autour de 3 thèmes : la formation dans les pays en voie de développement, l’éducation en Suisse et le développement de jouets durables. Une autre partie du travail de la start-up est de promouvoir ses idées lors d’évènements comme le XGrant Program.

Un parcours sinueux

En 2015, LEDsafari était en danger et Govinda Upadhyay a dû arrêter son doctorat pour sauver son entreprise. 3 jours après, il a reçu une bien meilleure nouvelle : un financement de 700’000 frs. La semaine suivante il se retrouvait dans le « Forbes 30 Under 30 », une liste des personnes de moins de 30 ans qui ont laissé leur trace durant l’année. Il remporta ainsi un prix de 100’000 USD. «  C’est un voyage excitant. La plupart du temps, vous vous sentez déprimé, mais c’est de vous-même, pas de quelqu’un d’autre. Et quand le bonheur vient, c’est parce que c’est vous qui le méritez, pas quelqu’un d’autre. Si vous travaillez pour quelqu’un d’autre, vous ne ressentirez jamais ça. Alors faites-le pour vous-même!»


Auteure : Alissone Mendes

 

Last modified: 21 décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *