Startups en Suisse : quelques chiffres sous la loupe

Avant de se lancer sur la scène entrepreneuriale, il convient d’évaluer les marchés déjà existants. Cette évaluation peut se faire par le biais de chiffres, certains plus édifiants que d’autres.

Les startups ont la côte en Suisse

Malgré les prévisions négatives de pléthore d’experts, la création de nouvelles entreprises n’a pas été impactée par la pandémie de Covid-19. Au contraire, le nombre de nouvelles startups en Suisse a battu le record atteint en 2019.

Avec 46’842 entreprises fondées en 2020, la Suisse observe une augmentation de plus de 24% en dix ans. Comment se répartissent ces nouvelles startups ? Au niveau cantonal, Zurich se place en hôte principal des nouvelles activités entrepreneuriales (18%). Loin derrière lui se retrouvent le canton de Vaud (9,1%) et de Berne (8,4%). Les autres régions se positionnent en retrait, avec en dernière place, celle d’Uri qui n’a accueilli que 116 startups en 2020.

Parallèlement, les secteurs d’activité des 46’842 startups se révèlent très variés.

Si l’artisanat ou encore les services de conseil sont majoritaires, d’autres domaines jouent un rôle essentiel dans le monde entrepreneurial. L’High-tech, l’architecture ou encore l’agriculture ont connu un important regain d’intérêt par rapport à l’année précédente.

De plus en plus de femmes entrepreneuses

Au niveau mondial, la proportion de femmes fondatrices de startups a doublé en dix ans, passant de 10 % en 2009 à 20 % en 2019. D’après une enquête réalisée par CRIF, la Suisse serait une bonne élève puisque 25,6 % des nouvelles entreprises créées en 2020 l’ont été par au moins une femme.

 

 

Bien qu’elles demeurent une minorité, les femmes prennent de plus en plus de place sur la scène entrepreneuriale suisse, notamment dans les domaines du service à la personne, de l’esthétique et du textile. Toutefois, ces secteurs sont souvent peu pris au sérieux par les investisseurs malgré leur potentiel marchand colossal. Cette “condescendance masculine” freine encore aujourd’hui l’entrepreneuriat féminin.

Coup de projecteur sur la Crypto Valley

A l’instar de son homologue californien, la Crytpo Valley se définit comme un pôle industriel de pointe. Du canton de Zoug au Liechtenstein, une communauté de 960 entreprises emploie 5’184 personnes. Ces chiffres ne cessent d’augmenter et , à l’heure actuelle, la Crypto Valley compte en son sein onze « licornes ». En économie, une licorne est une startup dont la valeur estimée s’élève à plus de 1 milliard de dollars. Ainsi, les 50 meilleures entreprises du pôle valent à elles-seules 230 milliards de francs suisses.

Article rédigé par Eléonore Deloye

Innovation Time Neuchâtel

Last modified: 10 mai 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *