Sélection de (très) jeunes entrepreneurs

Ecrit par| Culture

Il n’y a pas d’âge pour entreprendre : que vous ayez 8, 30 ou 72 ans, pourquoi ne pas créer son entreprise ? Seule la passion compte !

Jordan Casey (Irlande – Casey Games)

Depuis ses 9 ans, Jordan a déjà créé 5 jeux pour smartphones qu’il a ensuite vendus sur l’App Store. Il a également fondé TeachWare, une application pour aider les enseignants à gérer les informations de la classe.

Moziah Bridges (USA – Mo’s Bows)

Moziah à crée son entreprise de vente de noeuds papillons colorés en 2011 à Memphis lorsqu’il avait à peine 9 ans. Il est le plus jeune américain entrepreneur.

Mathieu Nebra (France – OpenClassrooms)

Passionné d’informatique, Mathieu crée à 13 ans le « Site du zéro » où il rédige des cours pour débutants. Puis, à 18 ans, Mathieu lance le site OpenClassrooms : il s’agit, aujourd’hui, du site produisant le plus de MOOC en français.

Nick D’Aloisio (Australie – Summly)

L’algorithme développé par Nick permet de résumer des articles de presse en choisissant les phrases synthétisant au mieux le texte. Son application Summly a depuis été rachetée par Yahoo pour 30 millions de dollars.

Elizabeth Holmes (USA – Theranos)

Elle est aujourd’hui la plus jeune entrepreneure milliardaire au monde. Après avoir inventé une méthode d’analyse sanguine révolutionnaire, elle fonde la société Theranos en 2003 à l’âge de 19 ans. Aujourd’hui, Theranos peut effectuer plus de 200 tests sanguins à partir de quelques gouttes de sang récupérées de manière indolore sans seringue.

Henry Patterson (Grande-Bretagne – Not Before Tea)

A tout juste 9 ans, ce jeune britannique a ouvert en 2014 le magasin en ligne Not Before Tea spécialisé dans la vente de confiseries. Henry avait débuté sa carrière entrepreneuriale à 7 ans lorsqu’il vendait du fumier grâce au purin de son cheval.

Boyan Slat (Pays-Bas – Ocean Cleanup)

Lors d’un voyage en Grèce en 2011, l’idée de nettoyer les océans de tous ses détritus plastique germe dans la tête de Boyan alors qu’il n’a que 16 ans. A la tête de la fondation « Ocean Cleanup » composé d’une centaine de scientifiques et ingénieurs, son projet sera déployé à partir de 2016 dans l’océan Pacifique.

P.G.

 

Références :

Last modified: 2 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *