Les retombées du Covid-19 : quel avenir pour les entrepreneur.e.s ?

Depuis le début de l’année, les business et les commerces helvétiques sont ébranlés par la restructuration majeure engendrée par le COVID-19. Malgré les challenges, de nouvelles opportunités ont vu le jour. Emilie Hawlena, fondatrice du réseau de femmes entrepreneures Genuine Women établi à Genève, nous explique sa vision de la situation.

Depuis quelques mois, la population vit un changement sociétal majeur. Ces contraintes inédites imposées par la pandémie du coronavirus ont engendré une réorganisation complète des activités en imposant de nouveaux challenges, notamment chez les entrepreneur.e.s.

La fondatrice du réseau Genuine Women à Genève, un réseau de plus de 800 femmes entrepreneures, a fait face à cette problématique. Permettant de se réunir et d’échanger leurs expériences, ce réseau dynamique promeut la bienveillance et les synergies entre ces femmes qui entrent dans le monde de l’entrepreneuriat et celles qui en font déjà partie. Au travers des nombreux workshops et Genuine Talks, Emilie a accès à un grand nombre de témoignages sur la situation actuelle. C’est avec sensibilité et discernement qu’elle nous a transmis sa perception de ce qu’il se passe en ce moment et de la place de l’entrepreneur.e vis à vis de la situation.

De nouveaux challenges

D’après Emilie, il n’y aura pas de retour à la normale, mais plutôt un « post-Covid », différent de ce dont nous avions l’habitude antérieurement. Dans ces temps incertains et pour le futur, l’entrepreneur.e devra savoir faire preuve de flexibilité et d’adaptation aux nouveautés quotidiennes. La résilience est le maître-mot. Elle requiert de se réinventer chaque jour, mais donne aussi à l’entrepreneur.e l’occasion de revoir son identité professionnelle.

Celles et ceux qui ont ouvert leur business devront être à l’écoute de leur clientèle et de la demande générale. Emilie certifie qu’une nouvelle manière de consommer voit déjà le jour. Le client cherche un produit et un processus éco-responsable, éthique et surtout en ligne. Tout bon commerce actuel se doit de travailler avec les plateformes digitales en créant un contenu visible et en permettant au consommateur de commander, réserver ou se renseigner directement via ce réseau. Cette nouvelle façon de consommer va aussi de pair avec la tendance au télétravail et de nouveaux besoins émergent déjà. Il s’agit de repenser son espace de travail, ses moyens de communication, ses habitudes alimentaires et l’utilisation des réseaux sociaux. Ce qui, avant, était bien distinct entre les sphères privée et professionnelle est aujourd’hui plus diffus. La tendance est au home organizer, soit une manière de composer avec ces casquettes différentes, mais qui s’opérationnalisent dans le même endroit. En reconnaissant que ces restructurations ont lieu chez autrui, l’entrepreneur.e a la capacité d’en tirer profit et de proposer des solutions adéquates.

Conseils transmis au sein de la communauté entrepreneuriale

Au sein de Genuine Women, il est commun de se rassembler pour partager sa situation, ses doutes, mais également ses moyens pour faire face à ces nouvelles exigences. De ces réunions, il en ressort premièrement qu’il est important de communiquer avec le client. En effet, garder le contact est primordial, même uniquement pour notifier de l’état actuel des choses et partager notre incertitude.

Deuxièmement, repérer les nouveaux prospects et faire de la publicité constitue un second conseil essentiel transmis au sein du réseau. Dans la situation actuelle, la population cible change et le produit ou service ne correspond plus à la demande « pré-Covid ». Il est important d’adapter le modèle commercial aux nouveaux enjeux et cela comprend également de se tourner vers une clientèle différente. En plus de la résilience, il nous est donc demandé de faire preuve de créativité.

Une fois le déconfinement engagé et la possibilité de rouvrir son négoce, il s’agit surtout de pouvoir se relever et réengager son business. Le fait de maintenir un lien avec le client, comme au travers de newsletters, permet d’utiliser cette connexion préalable comme tremplin. Il faut agir à moindre mesure et avec les outils actuels afin de conserver l’inertie du mouvement grâce à la communication et à la recherche constante de clientèle.

Avantages d’être un.e entrepreneur.e

Cette période a mis la situation des entrepreneur.e.s en lumière. Bien qu’il soit difficile d’être indépendant et de ne pas avoir accès à toutes les aides financières, certains avantages sont estimables.

Les grandes entreprises ont, certes, de gros moyens, mais les changements sont lents à mettre en place et la bureaucratie qui les caractérise ne leur permet pas de rebondir rapidement aux nouveaux enjeux. D’après Emilie, l’entrepreneur.e, a un avantage considérable : il ou elle s’adapte plus facilement et saisit les opportunités qui se présentent. Bien que les challenges soient plus nombreux, les possibilités de revoir son business plan ou son identité professionnelle sont tout aussi considérables. Un projet à petit échelle permet d’avoir une capacité de résilience plus grande.

Le business de demain

Ainsi, selon Emilie, les nouveaux projets devraient, dans le futur, s’articuler autour de plusieurs aspects clés :

L’adaptabilité permettra de voir la différence entre les entrepreneur.e.s réactifs et créatifs de celles et ceux qui souhaiteront reprendre leur business comme avant. Comme Emilie nous l’a précisé, il y aura un « post-Covid ».

Les nouvelles manières de consommer mises en lumière durant ces quelques mois, nous ont montré qu’il était nécessaire de proposer un produit ou un service éthique et éco-responsable.

Pour Emilie, le point le plus important pour les entrepreneur.e.s reste la communauté. Celui ou celle qui se met à son compte doit pouvoir compter sur la valeur humaine, autant en gardant contact avec d’autres business en externe, qu’au niveau interne en promouvant l’auto-gouvernance au lieu de la hiérarchisation pyramidale.

Les petits business ont beaucoup souffert de cette situation sanitaire, mais leur potentiel futur n’est pas à minimiser. Ceux qui sauront tirer parti des apprentissages seront ceux qui sauront bien se relever.

Par Jade Bonanno
Innovation Time Genève

logo Innovation Time Genève

Last modified: 20 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *